· 

Top 5 des adresses parisiennes pour étudier (hors bibliothèques)

TOP 5 DES LIEUX OÙ ÉTUDIER À PARIS (HORS BIBLIOTHÈQUE)

Marre de la BNF ?

(1) PAYER LE TEMPS PASSÉ PLUTÔT QUE LES CONSOMMATIONS :

LA PERMANENCE :

Ce lieu a été créé par trois anciens étudiants, en réaction à la galère que connaissent quotidiennement les étudiants (la non-efficacité chez soi, la queue et le manque de place en bibliothèque). Si vous êtes du genre à réviser le dimanche soir de 22h à 3h du matin, ce lieu est fait pour vous, car oui, il porte bien son nom : il est ouvert 24h/24 et 7j/7. Et c’est quand même un gros plus quand on voit certaines heure

Pour y accéder, il suffit de s’inscrire sur le site, et de choisir la formule que vous voulez :

- l’abonnement illimité mensuel : 80 euros par mois, abonnement subventionné à hauteur de

50% pour les étudiants boursiers

-ou le paiement à l’heure : 1 euro par heure en heure creuse et 1,50 euro en heure pleine, c'est-à-dire entre 14h et 18h.

Une fois votre compte créé, un QR code personnel vous est donné, afin d’accéder à l’espace.

Un maximum de bons points pour cet endroit :

- Idéalement placé au coeur de Paris : 4 rue du Fer à Moulin dans le 5ème arrondissement

-  Accès en illimité au wifi, café et snacks peu coûteux, et possibilité d’amener sur place ses propres repas (il y a un frigo et un micro-ondes)

-  Un espace de 210m2, ou se mêlent tables de boulot et espaces plus chill avec des canapés.

 


-  Il y a environ places disponibles, mais il est possible de vérifier le nombre de places restantes avant d’y aller. Autrement dit, pas de mauvaise surprise : vous ne vous déplacerez plus pour rien.

 

Bref, c’est le parfait compromis entre ambiance « comme à la maison » et ambiance studieuse. 

L’anticafé :

Sans doute pour des visites plus occasionnelles (car plus chères), il y a également l’Anticafé. Le concept est le même : on paye le temps passé sur place. C’est simple : une carte personnelle enregistre votre heure d’arrivée, et vous payez selon le temps à la sortie. Le tarif est de 5 euros l’heure, et au bout de 5 heures et plus passées sur place, le forfait est journalier et s’élève à 24 euros.

Bon à savoir : il y a -15% pour les membres (sur présentation d’une carte gratuite qui s’obtient sur demande) et -10% pour les étudiants et les chômeurs.

Il est recommandé de venir plutôt en matin ou en soirée, afin d’éviter le pic de fréquentation du milieu d’après-midi.

Alors certes, c’est plus cher, et donc moins avantageux si vous comptez travailler tous les jours et toute la journée, mais très agréable tout de même pour plusieurs raisons :

- Il suffit de commander votre boisson préférée, et de profiter de la wifi et du comptoir illimité, qui contient de quoi se faire un vrai gros goûter.

- C’est sans doute moins studieux que la Permanence ou le Cosy Corner, mais ça peut permettre de se poser seul ou en groupe, entre ordi et café. Et il y a des jeux de société à disposition !

 

Il y a plusieurs anticafés dans Paris :

• Louvre : 10 rue de Richelieu dans le 1er.

• Beaubourg : 79 rue Quincampoix dans le 3ème.

• République : 6 rue du Château d’Eau dans le 10ème.

• L’Atelier : 33 rue Albert Thomas dans le 10ème.

• Le Clue & Co : 33 rue Albert Thomas dans le 10ème (oui, c’est la même adresse !), pour un

Escape Game mixé à un Anticafé.

 


• Olympiades : 59 rue Nationale dans le 13ème.

• Station F : Station F - Parvis Zone Share, 55 Boulevard Vincent Auriol dans le 13ème.

• La Défense : CNIT - La Défense, 2 place de La Défense à Puteaux. 

Bonus : Le Cosy Corner à Châtelet (8 rue Saint-Martin dans le 4ème), avec le même concept et

les mêmes prix qu’à l’Anticafé. 

(2) Allez bosser dans de vrais cafés :

L’Hexagone Café :

Première chose à savoir : ici, ils sont avant tout torréfacteur de café de spécialité. Autrement dit : vous allez boire du (très) bon café. On me dit dans l’oreillette que le cappuccino (4 euros) est à tester de toute urgence.

Autre bon point : Yohan Kim, jeune pâtissier coréen, crée des pâtisseries à dévorer avec votre boisson.

Situé 121 rue du Château dans le 14ème, ce lieu allie tranquillité et calme. Il est possible notamment de se poser au bar le long de la fenêtre, pour bosser et profiter du wifi en buvant votre café.

Seul bémol : la salle n’est pas très grande, donc peu pratique pour venir avec toute votre bande de potes.


Café lomi :

Ce café est d’abord un torréfacteur artisanal, dédié aux professionnels qui souhaitent se former.

Donc ici aussi promis, le café est excellent (à partir de 2,20 euros). Les grains tout droit venus du Rwanda, du Brésil ou d’Ethiopie sont torréfiés sur place et moulus à la demande. Odeur garantie en poussant cette porte, 3ter rue Marcadet dans le 18ème.

Ambiance Brooklyn en plein Paris, parfait pour se mettre dans de bonnes conditions pour bosser efficacement. Il est tout à fait possible de travailler à l’avant du café et de s’y installer plusieurs heures tout en profitant du wifi, à la seule condition de consommer au moins un café.

Bon point : même si c’est surtout pour le café que l’on y vient, il est possible de l’accompagner de gourmandises salées comme sucrées (maison) !

- brunch de 11h à 16 pour 22 euros

- 10 euros le plat 


(3) Ou travaillez dans un lieu insolite :

Le Pavillon des Canaux :

On finit par un lieu inclassable : ce n’est ni un café ni un espace de travail à part entière... Ceux qui en sont à l’initiative l’ont donc appelé « coffice ».

C’est en fait une maison au bord du canal, un peu comme si on était à la campagne, réhabilitée en lieu de rencontre, de partage, et aussi de travail. Impossible de se sentir plus chez soi qu’ici : il suffit d’aller payer ce dont vous avez envie au comptoir, puis de vous installer dans l’une des pièces de la maison, qui comprend deux étages. Il vous est donc tout à fait possible de prendre le thé avec votre bff dans la cuisine, le salon, ou même dans l’adorable baignoire de cette bâtisse (si si c’est vrai !).

 

Il est possible de manger sur place (autour de 10 euros le midi), de se faire plaisir avec un brunch (24 euros), ou de s’autoriser un apéro à la fin d’une journée de dur labeur (6 euros la pinte). Il y a également des pâtisseries, et tout est fait maison.

Bref ici, on vit au rythme convivial de la maisonnette : plutôt studieux en journée (avec le droit à un goûter quand même), lorsque la soirée arrive, ce lieu devient un endroit parfait pour profiter d’un verre autour du canal.

 


Il faut aussi savoir que des ateliers sont organisés tout au long de l’année : yoga, écriture pour les enfants, cours de cuisine... La programmation évolue souvent.

Le wifi est de bonne qualité, les horaires assez larges, et pensez-y quand les beaux jours viendront : il y a une agréable terrasse pour profiter du soleil, argument de poids qui vient s’ajouter à tous les précédents.

Bon et puisqu’il faut quand même trouver quelque chose à y redire, on ne donner qu’un seul inconvénient : c’est assez excentré, situé 39 Quai de Loire dans le 19ème. 

Paola

Toutes les photos appartiennent aux comptes Instagram mentionnés.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Tous les documents et photos appartiennent à l'association Never Bored.

Never bored est une association à but non lucratif suivant la loi de 1901